V Commandos : pour vivre heureux, vivons cachés…

L’ami Yann, notre dénicheur de nouveautés, a fait l’acquisition d’un nouveau jeu par le biais d’un kickstarter : “V Commandos” de Triton Noir.

Comme son nom l’indique, il permet de recréer des actions de commandos durant la 2ème guerre sur différentes missions à l’aide de cartes géomorphiques, de dés, de fiches de personnages et d’une bonne poignée de pions. Le mode est coopératif, chacun des joueurs contribuant à la réussite de sa mission.

Les différents personnages possèdent des capacités particulières qui leur sont propres et l’association des 4 membres du groupe doit optimiser ces dernières pour réussir la mission.

Le but principal est de remplir les conditions de missions tout en butant les nombreux allemands se trouvant sur place tout en restant discret le plus possible. Cette condition est importante : tant que l’alarme n’est pas donnée, les allemands rentrent sur la carte un par un et leur mouvement est aléatoire. Sinon, dès que l’alerte est donnée, les allemands rentrent deux par deux et le mouvement se fait vers la source de bruit la plus proche donc le commando qui s’est fait repéré.

Chaque allemand descendu permet de récupérer du matos qui sera bien utile. La gestion de la discrétion et des combats se fait avec des dés. Chaque personnage possède trois actions (cela peut être augmenté) et s’il est blessé, il perd en points d’action. Le jeu est rapide, une heure suffit.

Pour notre première mission, il nous fallait (Yann, Joss et moi-même) récupérer trois documents disséminés sur la carte. Nous avons mis sur pied une équipe avec deux commandos standards, un spécialiste des explosifs et un toubib. Le mouvement se fait en pince : un binôme par l’extérieur et un par l’intérieur. La progression est rapide, les allemands ne se rendent compte de rien. Enfin, de rien jusqu’à ce que le groupe intérieur se fasse repéré et salement endommagé. Heureusement, le toubib fait son taffe et quelques trousses de soins récupérées vont remettre l’équipe sur pied. Mais l’alarme ayant été déclenchée, des hordes de Teutons commencent à investir la place. Le nid de mitrailleuse nous aura bien servi pour faire le ménage et sortir l’équipe in extremis avec les précieux documents. La fuite a été couverte par des explosifs astucieusement placés. Tout le monde s’en tire.

En bref, un petit jeu bien sympatoche avec des règles fluides, un poil de suspens et demandant de la cogitation pour atteindre notre but. Ce jeu peut se jouer en solo. Selon Yann, il y a un petit bémol : les différents scénars se ressemblent beaucoup ce qui hypothèque un peu la durée de vie du jeu. On veut bien en refaire une petite quand ce sera possible.

 

 

Cet article a été publié dans Activités Vouneuil, SliderAc, WW2 avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Un commentaire

  1. zapata86
    Publié le 15 février 2017 à 07:30 | Permalien

    Moi ça me tenterait bien d’en faire une partie. Ça a l’air tonique en à croire le résumé.
    Yvan quand tu veux…