1ère bataille de Guadalcanal 13 novembre 1942: résumé de la 2ème partie du 5 février au Baobab

La flotte initiale japonaise avance vers l’adversaire mais celui-ci a reculé en se dissimulant derrière la fumée et le combat de nuit n’aura pas lieu comme prévu. A l’aube, l’aviation américaine obtient rapidement la maîtrise de l’air alors que les escadrilles de Betty sont descendues par les Wildcat et la DCA lors de leur toute première attaque. Un raid de l’Enterprise est par contre couronné de succès dans la matinée, le croiseur lourd Takao est gravement endommagé ainsi que des destroyers. Les chasseurs japonais ne sont pas présents car leur base terrestre est éloignée.
Le cuirassé Hiei est lui aussi touché en fin de journée par les Dauntless de l’Enterprise.
L’amiral Kondo tente alors le tout pour le tout et lance sa flotte combinée vers l’ennemi, dans le but de profiter de la deuxième nuit. Cependant, l’amiral Callaghan utilisant la fumée le plus possible, le repérage s’avère difficile pour les deux camps. Les torpilles japonaises long lance restent toujours aussi efficaces en général et tout navire américain repéré est potentiellement coulé, tandis que le torpillage américain a une portée moindre. Beaucoup de navires américains échappent cependant au repérage et vont pouvoir ainsi éviter d’être pris pour cible.
Les tirs d’artillerie des cuirassés Washington et Massachussetts vont faire la différence lorsque les cuirassés adverses et les croiseurs seront repérés (grâce aux radars) .Un torpillage d’un destroyer américain réussit sur le Kirishima, dont l’artillerie est restée inefficace. Les cuirassés américains vont donner le coup de grâce au Kirishima et aux croiseurs tandis que les destroyers japonais repérés sont aussi coulés par les tirs adverses aussitôt. Les navires américains résistent mieux aux tirs car leur blindage est meilleur. Et cette fois ci, le torpillage japonais a eu des succès limités.
Les pertes ont été lourdes des deux côtés, les Japonais ne conservant que le Hiei et deux croiseurs très endommagés. Le cuirassé Massachussetts est sur le point de couler . Il reste cependant le Washington, deux croiseurs, quatre destroyers et surtout l’Enterprise intact avec toutes ses escadrilles prêtes à décoller à nouveau alors que l’aube pointe à l’horizon après ces douze tours de bataille. C’est une victoire américaine cette fois ci.

Hiei

Le croiseur de bataille Hiei en 1942

Si vous avez des photos, merci de faire passer…:)

Cet article a été publié dans Scénarios, SliderAc, War at sea, WW2. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.