Air Force vs Check Your 6 ! : que choisir ?

Nous avons testé les basiques de Check Your Six ! (CY6), jeu de combat aérien en mode seconde guerre mondiale après avoir pratiqué Air Force (AF) pendant de longues années pour certains. Globalement, l’impression des différents testeurs semble unanime en termes de jouabilité : CY6 serait plus fluide. Je dis bien « serait » car nous n’avons pas poussé le système dans ses limites.

Or, notre vétéran GG se pose la question en se demandant si, finalement, AF ne permettrait pas de mieux manœuvrer avec les avions sous contrôle.

Donc, pourquoi ne pas tester les capacités de différents appareils pour se faire une bonne idée ?

Le problème réside dans le concept de base des deux jeux. Dans AF, la manœuvre est détaillée : avant de virer il faut être incliné et pour obtenir ces effets il est nécessaire d’effectuer un certain nombre d’hexagones en ligne droite. Dans CY6, mouvement et manœuvres se conjuguent pour obtenir un seul code qui permet une manœuvre donnée pour une manœuvrabilité donnée. Pour AF, voler sur le dos ou penché tout le long de la partie ne pose pas de problème (même si le tir s’en trouve altéré), pour CY6 le pilote tente, dès qu’il le peut, de se remettre à l’horizontale. De plus, certaines manœuvres ne sont pas directement transposables : le ½ tonneau ou l’inclinaison n’existent pas dans CY6. L’Immelman de CY6 est une combinaison de ½ tonneau et de ½ looping d’AF. Les gains ou les pertes de vitesse dépendent de plusieurs facteurs (puissance, aérofreins, gain et perte d’altitude) dans AF. Dans CY6, la manœuvre, selon le gain ou la perte d’altitude permet de croitre ou décroitre en vitesse avec un seul tableau en référence.

J’ai donc composé un « plan de vol » avec les restrictions suivantes :parcoursAFCY6

  • Avions (tous chasseurs) : 2 allemands, 2 américains, 2 anglais et 2 japonais.
  • Manœuvrabilité : 2 de chaque type A, B, C & D
  • Vitesse de manœuvrabilité AF : verte
  • Bande altimétrique optimisée pour AF : 3000 pieds soit « Surface Low CAB » pour CY6

Le plan de vol est le suivant :

  • 1 mouvement droit au maximum de la vitesse de manœuvre
  • 1 virage gauche 60°
  • 1 virage droit 120°
  • 1 virage gauche 120 °
  • 1 virage droit 60°
  • 1 Immelman
  • Retour au point de départ à la même altitude.

Le but est de faire le « circuit » dans le plus petit espace et avec le moins de séquences possible.

Les appareils retenus sont les suivants : Spitfire Mk 1a, Hurricane II, P-51 D, P-47 D, A6M2 Zero, Bf. 109 E-4, N1K1-J George et le FW 190 A-8 communs aux deux jeux et standards de la 2ème guerre.

Les résultats sont surprenants pour AF ! L’avion le plus maniable serait le FW 190 A-8 en ayant effectué le parcours en 8 coups et 14 hexagones en longueur pour une déviation de l’axe en largeur de 8 hexagones. Le moins maniable ? Etonnamment, le moins maniable serait le Spitfire I pour 15 coups, 19 hexagones de profondeur pour 9 de large. Les deux autres avions les plus maniables sont les P-51D Mustang et le P-47D Thunderbolt. Là, j’ai un doute ! D’autant plus que le P-47 serait plus agile qu’un Zero ou un George.

En ce qui concerne CY6, les parcours pour les moins agiles (P-47 D et Fw 190 A-8) se font en 10 coups avec une profondeur 14 hexagones et 3 de large. Pour les plus agiles (Spitfire I & A6M2 Zero), la surface parcourue est de 12 hexagones pour 2 de large et en 10 coups aussi.

En gros, la « surface » nécessaire à AF pour effectuer le parcours va de 112 hexagones à 171 hexagones (variation de 53%). Pour CY6, la différence va de 24 hexagones à 42 soit 75%.

En comparant les deux systèmes la plus petite différence est de 267% et passe au pire à 712% !!

Etonnant, non ? Je vous laisse le soin de faire vos propres conclusions….

Cet article a été publié dans Air Force, CY6, SliderAc. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Un commentaire

  1. zapata86
    Publié le 22 janvier 2016 à 17:11 | Permalien

    Moi c’est tout choisi:)