French Surpise! Scénario CY6

En ce matin du 8 novembre 1942, les Forces Britanniques et Américaines ont décidé d’attaquer les pistes d’aviation Françaises (Vichy) au Maroc. L’escadron VF-9 basé sur l’USS Ranger est chargé d’attaquer la base de Port Lyautey, base aéronavale française. Les conditions atmosphériques sont parfaites pour permettre aux américains de détruire 6 bombardiers et 10 chasseurs.

USS Ranger en novembre 1942 (opération Torch)

Après explication des règles et un aller-retour pour avoir le matériel nécessaire. , nous pouvons débuter…

Au moment où nous prenons le scénario, les fumées épaisses liées aux incendies des différents appareils français empêchent toute visibilité jusqu’à 600 pieds au dessus de la piste et permettent à 4 Dewoitine D520 (un pilote vétéran, 2 expérimentés et un bleu) de décoller malgré la menace de 4 F4F Wildcat (3 expérimentés et un bleu), dont 2 tournoient auprès de la piste pour annihiler tout tentative de décollage.

Les 2 premiers D520 arrivent à gagner de l’altitude et de la vitesse, les 2 suivants sortent de l’épaisse fumée immédiatement pris en chasse par un pilote expérimenté de l’USS Ranger.

4

Les 2 D520 prennent à leur tour en chasse les 2 Wildcat pendant que les 2 F4F rappelés en renfort avancent à grande vitesse en soutien des 2 autres pilotes.

 

 

A peine décollé, le jeune pilote français et son D520 reçoivent un premier tir et le moteur est touché réduisant la vitesse de l’appareil français 6et ses possibilités de manœuvre, et en particulier la possibilité de grimper, domaine dans le lequel les Dewoitine sont pourtant supérieurs. Grâce une manœuvre audacieuse, le vétéran des pilotes Français a réussi à sortir du viseur du Wildcat et se place en position de tir à bout portant du pilote américain. Mais les Français jouent de malchance, le pilote américain réussit à esquiver le tir et l’armement du D520 est maintenant inopérant : il reste au vétéran à regagner gagner une autre base.

Le D520 est finalement abattu.

Après différentes situations , les français réussissent à toucher 2 avions américains, la chance semble tourner d’autant que les français esquivent les tirs et un des avions américains voit ses HMG s’enrayer.

Oui Georges, celui-ci!

Le jeune pilote américain est maintenant dans le viseur d’un D520 et est touché. Le pilote est maintenant pris en chasse par le Français, il faut un miracle pour que le 2ème tir ne fasse pas mouche. Mais c’est raté, ce qui laisse la possibilité à un autre F4F de venir en aide à la jeune recrue.

Il reste un D520 intact bien décidé à rattraper le F4F touché. Le dernier F4F intact côté américain fait route dans l’autre sens mais les 2 avions se percutent en plein vol : le pilote américain est tué sur le coup, alors le D520 part en vrille et s’écrase au sol.

Le dernier pilote français réussit à se sauver au prix de manœuvres délicates et audacieuses.

Au final, victoire des américains 9 à 6 (2 D520 abattus 2x4VP, 1 touché 1x1VP contre 1 F4F détruit 1x4VP et 2 touchés 2 x 1 VP).

Pour une première partie pour la plupart, c’était une partie riche en rebondissements avec une situation qui aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre .

En cours de jeu, je me suis aperçu qu’on avait oublié une règle qui aurait du nous obliger à tester notre équipage chaque fois que nous faisions un mouvement au ras du sol (risque de percuter le sol). Nous avons beaucoup joué près du sol, le scénario aurait sans doute été différent dans ce cas.

En tous cas j’ai vraiment passé une bonne soirée, j’espère que les autres pilotes aussi. Merci aux pilotes du soir : Georges, Yvan, Alois et Patrick. Vivement la prochaine !

Olivier

Cet article a été publié dans Activités Baobab, CY6, Scénarios, SliderAc, WW2. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.