Campagne des Salomons orientales ( suite et fin )

Tandis que l’escadre principale japonaise avait été repoussée après la perte de ses escadrilles, la tentative de débarquement à Guadalcanal en plein jour échoua elle aussi devant la recherche active effectuée par l’aviation américaine basée à terre. Les transports furent rapidement localisés par les Catalina et coulés par un raid de B25 et B17 qui franchirent la DCA et le barrage des chasseurs Zéros et hydravions Rufe , ces derniers provenant des croiseurs lourds Chikuma et Tone. Les Américains ne perdirent qu’un destroyer coulé par les torpilles d’une escadrille de bimoteurs Betty.

La bataille entre les escadres secondaires fut beaucoup plus indécise. Du côté Japonais, l’amiral Kondo disposait du porte avion léger Ryujo avec une escadrille de Val et une de zéro, du porte hydravion Chitose avec 2 Rufe , du cuirassé Hiei, de 4 croiseurs lourds et 7 destroyers avec l’appui de 2 escadrilles de Betty. Du côté américain , Ghormley disposait du porte avion Wasp avec trois escadrilles (une de Wildcat et 2 de Dauntless bien entraînées) assisté par trois escadrilles (2 de Wildcat et des Catalinas basés à terre) mais avec seulement 2 croiseurs lourds et 8 destroyers.

La flotte américaine fut rapidement découverte mais le porte avion léger Ryujo fut aussi localisé et coulé par un raid de bombardiers en piqué Dauntless . Le Wasp subit de son côté une attaque à la torpille des Betty qui réussirent à l’endommager sous la ligne de flottaison sans empêcher les décollages et atterrissages sur le pont d’envol. L’aviation américaine conserva sa supériorité en détruisant des chasseurs adverses . Kondo avança alors à toute vapeur en espérant rapidement en venir au combat de surface. Les destroyers américains tentèrent de s’interposer pour protéger les unités principales mais cet écran improvisé fut entièrement pulvérisé par les tirs adverses et les torpilles à longue portée. L’amiral américain était prêt à ordonner la retraite et le Wasp subit encore un raid aérien qui échoua, tandis que le porte hydravion adverse fut enfin repéré

et coulé lui aussi par les Dauntless. Sans couverture aérienne, l’escadre de Kondo fit alors demi tour , alors qu’elle n’était plus très loin du Wasp . L’aviation américaine sauva encore de justesse l’escadre secondaire.

Bilan : 7 destroyers américains coulés et le Wasp endommagé pour la perte du côté japonais de 2 destroyers , d’un porte avion léger d’un porte hydravion et de la moitié de l’aviation embarquée.

Conclusion : Dans cette campagne des Salomons , les Américains ont perdu en tout 8 destroyers et un porte avion endommagé, mais obtiennent une grande victoire stratégique en repoussant les Japonais qui perdent la majeure partie de leur aviation embarquée ainsi que 2 transports et 2 porte-avions légers.

 

Quelques précisions sur les règles utilisées (voir fichier ci-dessous)

Précisions règles

 

Cet article a été publié dans Scénarios, War at sea, WW2. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Un commentaire

  1. Georges Grabsky
    Publié le 5 juillet 2015 à 19:00 | Permalien

    GG vient de découvrir les commentaires!