Le pas à pas de la sculpture de Galak Starscrapper: épisode 3

Dans cette partie nous allons aborder la tunique et la ceinture.

La partie suivante n’est pas compliquée mais longue : la pose des patchworks de la tunique. J’ai tracé au feutre les délimitations du vêtement et les emplacements que je devrai recouvrir.

Encore une fois, pour éviter que la résine ne se fige en raison de trop grosses zones à traiter, j’ai réalisé la tunique plaque par plaque. La technique de la fourrure est la même que celle des bottes. A la fin de chaque zone, avec la pointe d’un grattoir j’ai marqué des trous où se logeront les cordes attachant les peaux entre elles. A chaque nouvelle zone j’ai placé un trou en vis-à-vis de chaque emplacement de la zone contigüe. Pour les cordes j’ai fait simple : un boudin est placé à plat entre les trous correspondant. Avec la pointe du grattoir j’ai enfoncé chaque extrémité dans son trou, ce qui courbe naturellement le boudin. Ce dernier est alors strié avec un grattoir (deux stries obliques par boudin). Au niveau des épaule j’ai attendu que la résine prenne un peu pour glisser sous tunique une pointe. J’ai soulevé légèrement cette partie pour la décoller de la peau. On obtient ainsi un effet de mouvement « bouffant » légèrement en suspension sur les épaules. Le fait que la résine ait déjà commencé à prendre fait qu’elle ne s’affaissera pas.

Je m’arrête au-dessus de la ceinture pour pouvoir plus facilement traiter la ceinture séparément.

Pour la partie supérieure, thorax et dos compris il faut compter environ une petite heure par plaque, soit environ sept heures.

Galak15

Galak16

Avant de compléter la tunique j’ai fabriqué la ceinture et je me suis trouvé face à la première grosse difficulté du travail. En effet pour coller à l’illustration originale j’ai voulu une ceinture en métal avec des pointes, et des rebords bien marqués. Le problème est qu’obtenir ces bordures régulière, vu le tour de taille de l’engin est un casse-tête. Dans un premier temps j’ai placé un boudin très étiré autour de la taille. Je l’ai aplani au pinceau tendre plat. La première tentative a été de creuser le boudin en appuyant assez fort avec la partie plate du pinceau au centre du ruban ainsi formé. Le résultat a été très inégal et franchement moche. Du coup j’ai tout recommencé. J’ai opté pour deux parties reliées par une charnière à l’arrière, et une boucle à l’avant.  J’ai réalisé deux rubans posés à plat sur chaque flanc. Ensuite j’ai placé un boudin sur chaque bordure. Ces boudins ont été travaillés au pinceau plat jusqu’à obtenir un aspect bien régulier. Pour la jonction avec l’intérieur de la bande déjà en place, il faut utiliser un pinceau très ferme et frotter en appuyant bien fort. Une fois la résine durcie, la finition se fait au papier de verre fin, principalement sur l’intérieur du ruban pour effacer les traces de jonction résiduelle avec les boudins des bords.

Galak17

Ensuite les pointes ont été placées. Pour cela j’ai planté des morceaux de trombones qui dépassaient d’environ trois millimètres. Sur ces tiges j’ai planté des boules de résine que j’ai lissées pour leur donner une forme conique.

Pour la charnière à l’arrière, un boudin lissé en forme de cylindre est appliqué sur la ceinture. Au préalable j’ai ménagé un espace au cutter pour que le cylindre s’y insert. Deux stries horizontales faites au grattoir forment l’articulation. J’y ai ajouté une petite boule aplatie à chaque extrémité du cylindre pour matérialiser une tige traversant celui-ci.

Sur le devant j’ai d’abord fait la boucle de ceinture à part. En premier lieu j’ai placé une boule de green stuf dans du papier plastique (depuis j’ai acheté une feuille de silicone pour cuisine), pour que la résine n’accroche pas à ma table sur le dessous, et à la règle que j’ai utilisé pour l’aplatir. J’ai appuyé jusqu’à obtenir l’épaisseur voulue. Une fois la résine bien dure, j’ai tracé la forme définitive au feutre, avant de la découper au cutter. Un fil de résine est placé sur le contour. Je l’ai aplani au pinceau tendre plat. La partie intérieure est bien travaillée au pinceau biseauté intermédiaire. Ainsi la ferrure est bien propre. Il ne faut pas hésiter à déborder sur la partie extérieure : cela permet de bien fixer la pâte, la bordure étant assez fine elle ne tiendrait pas sans ça. Une fois l’ensemble durci, les bords sont passés au papier de verre fin pour bien finir les côtés.

Ensuite j’ai fait les bandes intérieures. Dans un premier temps j’ai placé des fils de pâte et les ai égalisés au pinceau pour les mettre au niveau des bords de la boucle. On laisse alors la résine prendre un peu, et avant qu’elle ne devienne dure on procède à une découpe au cutter afin que les lignes soient bien droites avec des arrêtes franches. Enfin les lettres NAF ont été faite de la même manière. Si une lettre se détache il est possible de recoller à la super glue.

La boucle étant finie pour la placer sur la ceinture, je l’ai placé sur une boule de résine assez grosse pour combler le creux de la ceinture. J’ai gratté ce qui a débordé, ne gardant que de quoi graver les éléments d’un système de fermeture sous la boucle.

La ceinture représente cinq à six heures de boulot.

 

Pour finir le tronc, il restait le bas de la tunique. Ne disposant pas de point d’appui entre les jambes, il a fallu en créer. Pour cela, j’ai fait deux feuilles assez fines de green stuf que j’ai appliqué sous la ceinture. Je les ai découpés au cutter pour avoir la forme générale. Avec la partie courbe du pinceau tendre plat j’ai donné la forme des ondulations. Pour les parties les plus souples, j’ai pris appuis sur un autre pinceau, pinçant la feuille de résine entre les deux instruments.

Une fois les feuilles durcies on peut appliquer la couche finale que l’on travaille pour avoir l’effet de fourrure, de la même manière que pour le reste de la tunique. La difficulté a été de bien faire la jonction au niveau des hanches, où les deux parties de la tunique se rejoignent. Là j’ai du rajouter de la matière pour peaufiner cette jonction.

Galak18

Galak19

Il m’a fallu environ trois heures pour cette partie.

Cet article a été publié dans Figurines avec les mots-clefs , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.