Les pinceaux: quelques infos pour ne pas se mélanger les crayons

Comme vous le savez je suis plutôt très occupé ces derniers temps. Par monts et par vaux, souvent à l’étranger, ça ne me laisse pas le temps de faire grand-chose… Sauf parfois de trouver quelques bonnes opportunités d’achats, notamment de matériels de modélisme ou de maquettes…

Et récemment on a parlé pinceaux et à ma grande et désagréable surprise, je me suis rendu compte que je n’y connaissais pas grand-chose.! OK un manche, des poils, des petits pinceaux ou des gros pinceaux, chers ou pas chers mais c’est à peu près tout….

Et d’une façon très égoïste, je me suis même dit d’ailleurs que je n’étais sans doute pas le seul… Voici donc je l’espère quelques informations utiles autour des pinceaux. En espérant que contrairement à moi, vous ne vous les emmêlerez pas… les pinceaux.

Composition d’un pinceau

Un pinceau est constitué de 3 éléments

· Un manche ou hampe,

· Une virole

· Une touffe.

Enfin A s’appelle le réservoir et B la pointe.

Communément et pour nos applications, le manche peut être en bois ou en plastique, la virole le plus souvent en métal ou en plastique et la touffe en poils naturels ou en fibre synthétique.

Les poils

On recherche dans les poils d’un pinceau différentes caractéristiques (dureté, souplesse, nervosité, absorption…) en fonction du travail à effectuer mais aussi du prix qu’on souhaite mettre dans le pinceau.

C’est l’élément principal donnant la qualité d’un pinceau. Les poils naturelles offrent de toute évidence une meilleure qualité mais les fibres synthétiques ont beaucoup progressé et présentent maintenant des qualités en constante progression.

Les poils naturels

Pour nos applications de figurines ou de maquettes, il s’agit principalement de 2 type de poils naturels.

· La martre Kolinsky est la plus appréciée mais aussi la plus chère. Résistante, élastique et souple, elle présente une excellente pointe (sous réserve qu’elle soit protégée et entretenue…) On distingue la martre Kolinski sibérienne et la martre Kolinski chinoise, plus courte et moins fine (en fait il s’agit de vison).

· La martre rouge aussi très performante mais de qualité inférieure.

Les fibres synthétiques

Il existe différents type de fibres synthétiques, offrant maintenant de très bonnes caractéristiques et dans tous les cas des prix bien plus intéressants. Les fibres synthétiques offrent une meilleure résistance à l’usure et surtout aux produits chimiques (peintures, diluants…) et en particulier à la peinture acrylique qui séchant très vite demande de nombreux nettoyages.

A noter que chaque fabricant a mis au point ses propres fibres qui présentent donc des caractéristiques différentes.

Les tailles

La taille des pinceaux est donnée par des numéros ou des tailles (exprimées en mm ou en inch).

Les formes

Les pinceaux peuvent avoir plusieurs formes qu’il convient d’adapter au type de travail. Voici les principales formes de pinceau,

Le nettoyage et la conservation des pinceaux

Il est essentiel de nettoyer ces pinceaux pour en garder ses caractéristiques. En particulier si la peinture sèche dans la base du pinceau alors les poils auront tendant à s’écarter et il sera alors impossible de conserver la pointe du pinceau (qui partira en chou-fleur ou se courbera), de conserver l’élasticité des poils ou même de stocker la peinture nécessaire dans le réservoir. Enfin les poils finissent par s’en aller et le pinceau est perdu. La peinture acrylique est de plus en plus utilisée avec les qualités qu’on lui connait. Mais cette peinture sèche très vite, il faut donc être vigilant…

De la même façon il est important de d’utiliser ses pinceaux d’une façon logique et adaptée au travail à faire. Par exemple ne pas utiliser un pinceau fin en poil de martre pour faire un brossage à sec…

La meilleure façon de les conserver est donc d’éviter de les abîmer. Voici quelques éléments :

  • Ne pas laisser la peinture monter jusqu’à la virole du pinceau. Si on a besoin de prendre de la peinture dans un peau ou même de la mélanger, ne jamais utiliser le pinceau (ou bien prendre un vieux pinceau…)
  • Ne pas frotter les poils du pinceau ou la virole sur les parois du récipient qui sert au rinçage, et encore moins écraser la pointe dans le fond pour faire sortir la peinture.
  • Ne pas laisser les pinceaux tremper dans l’eau.
  • Une fois le travail terminé, nettoyer les pinceaux à l’eau tiède savonneuse (de Marseille de préférence), sans maltraiter les poils (toujours dans le sens du poil au sens propre…). Mais pas à l’eau chaude, et pas de détergents, encore moins du white spirit ou de l’acétone.
  • Refaire la pointe du pinceau avec la salive, ou en effectuant un mouvement de torsion pour remettre la pointe en forme de flamme.
  • Conserver les pinceaux avec leur capuchon en plastique, la pointe vers le bas, l’humidité gagnant ainsi la pointe évitera ainsi que les poils du pinceau ne partent en « V ».

Les prix

Les prix des pinceaux varient en fonction de leur qualité et de leur taille mais aussi des fabricants, voire du lieu de commercialisation.

Plus le pinceau est gros plus il est cher, et les poils naturels sont plus chers que les fibres synthétiques.

Pour nos utilisations, la référence semble être Raphael 8404 en poil de martre Kolinski. Le prix de ces pinceaux varie entre 6,50€ pour les très petits à 15€ pour les plus grands (taille 3 ou 4).

Les fibres synthétiques valent environ la moitié.

J’ai personnellement trouvé des marques chinoises et coréennes en poils de martre dont le prix varie entre à peu près le tiers et la moitié du prix. Il reste à savoir si le rapport qualité prix est bon. Notre ami Ono6 réalise des tests , on saura bientôt…

Affaire à suivre

Source: Wikipédia, le Grand Livre de la peinture sur Figurine

Cet article a été publié dans Uncategorized avec les mots-clefs , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Un commentaire

  1. Ono6
    Publié le 12 avril 2015 à 10:54 | Permalien

    Excellent article. On va effectivement tester les pinceaux orientaux.
    De plus, il se pourrait bien qu’avec O.G. on puisse vous proposer un test (tuto ?) sur l’aérographe.