Battle of the Coral Sea: tout le monde sera sur le pont dès vendredi 15 novembre

Comme promis, voici tous les éléments nécessaires à la réalisation du prochain War at Sea (prévu vendredi 15 novembre à partir de 20h30 au Baobab):

  • Traduction des cartes
  • Règles, glossaires et précisions
  • Le scénario
  • Les conditions de victoires et quelques modifications rendant le scénario plus intéressant.

Ne vous inquiétez pas, pas la peine de connaître par coeur pour vendredi, le jeu en équipes guidé de main d’Amiral François est le meilleur garant que ça va être énorme.

Bataille de la Mer de Corail le 7 mai 1942

Pour créer un brouillard de guerre dans le scénario « Bataille de la Mer de Corail », les bâtiments de chaque flotte seront notés individuellement ou par groupe de deux sur une feuille (une pour les alliés une pour la Marine japonaise) avec un numéro associé. A chaque numéro correspondra donc un groupement d’un ou deux bâtiments. Il sera possible en outre de créer jusqu’à 5 groupements d’aucun bâtiments qui seront des leurres.

Un numéro correspondant à chaque groupement sera placé sous la forme d’un jeton numéroté sur la surface de jeu. Chaque jeton représentant un groupement se déplace de deux cases maximum.

Lorsque des jetons numérotés se croiseront sur la surface de jeu, il sera possible d’échanger les bâtiments des groupements concernés en ayant toujours l’obligation :

– de respecter la limite maximum de deux bâtiments par groupement

– de respecter la limite de cinq leurres (groupements avec zéros bâtiments).

Un jeton numéroté sera remplacé définitivement par les bâtiments correspondants et ce, jusqu’à la fin de la partie dans les cas suivants :

– repérage par un bâtiment ennemi (bâtiment à trois cases)

– repérage par un avion ennemi (automatique quand il est sur la même case)

– repérage par un avion ennemi (sur un jet de couvert_5 ou 6 _ avec un D6 pour chaque case adjacente)

– passage d’un jeton numéroté sur la même case qu’un bâtiment déjà découvert.

 

pion1

 

 

 

 

 

 

Conditions de victoire

La partie prendra fin lorsque l’un des deux camps décidera de rompre le combat dans la phase de mouvement en sortant tous ses bâtiments lourds (porte-avions, cuirassiers, croiseurs) de la carte (surface de jeu). Le camp qui rompra le combat de cette manière donnera deux points de victoire à son adversaire mais aura la possibilité de faire une dernière phase aérienne. Si les deux camps rompent le combat au même moment, aucun des deux ne recevra de point de victoire pour cette raison et tous les deux pourront faire une dernière phase aérienne.

De plus, des points de victoire seront donnés pour les dommages causés aux porte-avions.

– Dommages faits à un porte-avion ennemi : 1 point de victoire par dommage.

– Destruction d’un porte-avion de flotte ennemi (PA ayant une capacité d’accueil de 3 escadrilles : +3 points

– Destruction d’un porte-avion de léger ennemi (PA ayant une capacité d’accueil de 1 escadrille : +1 point

pion2

 

 

trad cartes WaS.doc

War at Sea GLOSSAIRE VF.pdf

War at Sea regles en francais.pdf

War_at_Sea_Clarifications.pdf

Battle of Coral Sea.pdf

 

Cet article a été publié dans War at sea, WW2 avec les mots-clefs , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.