Circuit de Magny-Court – Formule Dé

07-magny-cours

Comme pour Monza et Hockenheim, voici une analyse du circuit faite par l’ex FFDE.

 

Magny Cours fait bien partie de ces circuits où il n’existe aucune tactique gagnante (ou même mieux que d’autres), tant il regorge de pièges et de lignes droites aléatoires. On peut simplement dire qu’il exige une voiture équilibrée, sous peine de « partir avec des impasses ». Et qui dit équilibré, dit nombre de pneus réduit. Disons que 7 pneus semblent un choix sage, ici. D’où l’intérêt de les utiliser judicieusement. r, existent deux virages où sortir peut es transformer en avantage, nous parlons de l’épingle d’Adélaïde et de la chicane du Lycée.
Adélaïde, parce qu’elle permet d’enchaîner directement avec le virage suivant, Nürbürgring, en 5e. Décider de sortir à cet endroit permet en plus d’avoir plus de chances de passer une 4e dans cette terrible épingle (il faut, certes, au préalable, être rentré dans de bonnes conditions). Le Lycée parce qu’il permet là encore de passer en 4e sur l’intérieur, de rentrer plus fort dedans et d’atteindre un stand qui se transformera du même coup en stand parfait, puisqu’il ne faudra plus que deux tours pour entrer et en sortir. Encore aura-t-il fallu s’être doté d’un certain nombre de consommations au départ…
Et avec tout ça, laisser les grandes lignes droites remplir leur rôle : introduire l’élément du hasard et de l’arbitraire.

Cet article a été publié dans Formule Dé avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.