Présentation du jeu Krosmaster Arena

Petite présentation du jeu  KROSMASTER ARENA

Edité par ANKAMA, ce jeu basé sur les dessins animés WAKFU et DOFUS, met en scène des figurines de personnages principaux de cette série animée sur plateau en damier, représentant deux arènes différentes recto verso.

1

Le but du jeu est soit classiquement assommer ou massacrer ses opposants, ou recueillir un maximum de Galons de la Gloire les GG.

Les figurines de bases, au nombre de huit, sont complétées par des figurines sous blister.

Si ces figurines sont magnifiquement ciselées et peintes, elles présentent deux défauts majeurs: leur fragilité (à ne pas laisser dans les mains des petits enfants) et également le côté aléatoire des blisters opaques, qui devient vite rageant lorsque l’on se retrouve avec la énième figurine de “opée tissoin” —vive le merchandising agressif!—

Passé ces détails, et si l’on ne s’attarde sur l’apparence enfantine du jeu, on se retrouve avec un jeu de plateau très sympathique.

Les règles simples sont aisément assimilées par le biais d’un tutorial évolutif, qui permet d’appréhender les mécanismes de bases en quelques minutes, puis le livret, de 31 pages est simple d’accès.

 De plus sur le lien suivant http://www.krosmaster.com/fr/tutoriel vous pouvez retrouver un tutoriel, le jeu se déclinant également sur informatique, selon les mêmes règles.

 Assez rapide à jouer, accessible à tous, mais qui au regard des spécificités de chacune des figurines, il  devient très rapidement intéressant à jouer. Ainsi quand deux équipes de quatre figurines s’affrontent,  il est indispensable d’élaborer une tactique et se servir au maximum des capacités spéciales de chacune d’entre-elles. Jouer en fonction des faiblesses et forces de ces petits bonshommes, devient vite un casse-tête, dans lequel les jets de dés, si ils gardent leur impact hasardeux, n’est pas forcément signe de victoire.

Chacune ayant ces propres caractéristiques, faiblesses, et forces, au fur et à mesure des parties, la complexité apparaît et les parties se font plus âpres. De plus les Kamas qui jalonnent le terrain permettent de racheter des objets améliorent les figurines soit sous forme d’arme,  de sorts, instantanés ou non, et de boost aux caractéristiques principales.

2

Jeu familial par excellence, il saura néanmoins attirer les plus jeunes, vers le jeu tactique, mais permet aussi à de joueurs plus confirmer de bien se marrer, notamment en raison de combats loufoques qui se déroulent dans cette arène à coups de “bouftabaffe” ou autre “dan to fu”.

3

4

Déjà testé lors de soirée Baobab, de la LGP, sur la saison 2012-13, d’autres parties seront proposées à qui le veut.

Cet article a été publié dans Autres jeux avec les mots-clefs . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.