Circuit de Monza – Formule Dé

08-italie

Voici une analyse du circuit de Monza, faite par l’ex (?) Fédération Français de Formule Dé. Vaut ce que ça vaut… Ca donne le point de départ d’une réflexion d’un circuit relativement peu joué… Alors en plus s’il pleut…

“Comme nous nous en sommes assez régulièrement fait l’écho, Monza ne fait pas partie, tout comme son homologue barcelonais, des tracés les plus passionnants du plateau.
Monza souffre d’une trop grande proportion de lignes droites pour lesquelles la part de hasard est sans doute trop importante.
N’entrer dans un virage qu’entre 17 et 20, trois fois sur un tour, ruine trop souvent les stratégies les plus au point. Et pourtant…
Et pourtant, Monza pourrait bien être, au contraire, un des circuits où la stratégie a le plus d’importance. Un des seuls tracés, en tout cas, où partir en pneus durs est une option plus que crédible pour la victoire. En fait, il ne peut y avoir que deux types de circuits où les durs peuvent être sérieusement envisagés pour la victoire…
Attention !! Nous ne sommes pas en train de dire que partir en durs signifie une défaite inéluctable. Nous disons simplement qu’au niveau stratégique, partir en durs lorsqu’on se situe dans les premières lignes est rarement valable, statistiquement ; ce qui n’est pas tout à fait pareil.
Les circuits comme Monza qui comportent de trop nombreuses lignes droites à caractère aléatoire.
Des pneus durs, certes, mais nombreux. Et voilà qui maintient toutefois l’aspect hasardeux de ce circuit : car, qui dit beaucoup de pneus, dit peu du reste…
Il faut en effet, à cause de ce fort nombre de pneus, prendre un ou deux risques sur les autres caractéristiques de la voiture, comme les carrosseries (quand on sort, on touche moins les autres concurrents), ou comme les consommations.
Avec environ 10 pneus durs, on peut au moins deux fois sur les trois lignes droites sortir de 4 ou 5 cases, ce qui ramène l’entrée du virage à distance très raisonnable.
Mieux, dans la Variante Ascari, avoir des pneus peut permettre d’éviter une consommation et d’enchaîner avec une nouvelles 5e en sortie. Cela n’est possible que si l’on a pu préserver quelques pneus dans la Curva Grande (mais il est très tentant d’user de la gomme à cet endroit, surtout en cas de paquet serré au 1er tour) et après Lesmo 2.”

Cet article a été publié dans Formule Dé avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.